845728 vues
armoirie
le ministre
logo
Document sans titre

Actualité



http://opr.news/2f559af9240610fr_ci?client=newslite FRAUDE À L'EXAMEN Lun. 10 Juin 2024
photo


La fraude aux examens sur Internet est un problème croissant qui soulève de nombreuses inquiétudes dans le domaine de l'éducation. Avec l'avancée des technologies numériques et l'accès facilité aux outils en ligne, les élèves disposent de nombreux moyens pour tricher, allant de l'utilisation de smartphones à la sollicitation de services de rédaction en ligne. Ce phénomène ne se limite pas aux examens en ligne, mais touche également les examens en présentiel, où les élèves peuvent consulter des informations dissimulées sur des appareils électroniques. Cette problématique complique les efforts des institutions éducatives pour assurer l'intégrité académique et la fiabilité des évaluations. En cette période d'examens de fin d'année, certains individus organisent des tricheries via les réseaux sociaux. C’est face à cette situation que, le Ministère de l'Éducation nationale a sollicité l'intervention de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC )suite à une publication.
En cette période critique des examens, des individus malveillants exploitent l'anxiété, le stress et la vulnérabilité des candidats pour les inciter à tricher. C’est donc suite à une saisie que la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC), a mené des investigations soutenue par le Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN), ont conduit à l'arrestation de KAL. Lors de son audition, il a avoué les faits. Il a expliqué que lui et ses complices avaient mis en place un système de fraude via les réseaux sociaux pour aider les candidats à différents examens. Ils publiaient sur leurs profils divers messages affirmant posséder les corrigés des épreuves écrites. Après ces publications, les candidats intéressés étaient intégrés dans un groupe WhatsApp. Une fois membres du groupe, KAL leur expliquait tout le processus et également le mode de paiement : un acompte à verser avant et le solde après la proclamation des résultats. Ses deux complices se chargeaient de fournir les sujets corrigés. Les
conséquences de ces pratiques sont considérables, affectant non seulement les personnes concernées, mais aussi la valeur des diplômes et la réputation des institutions éducatives.
Il faut noter que la fraude aux examens est lourdement sanctionnée, aussi bien sur le plan disciplinaire que judiciaire.
Au niveau disciplinaire :
Les candidats pris en flagrant délit de fraude voient leurs résultats annulés, quelle que soit l'importance de la fraude. Ils peuvent également être temporairement ou définitivement interdits de passer des examens.
Sur le plan judiciaire :
Les fraudeurs risquent des peines d'emprisonnement et des amendes.
Le jeu n'en vaut vraiment pas la chandelle.
Étudiez et concentrez vous. Bonne chance à vous.
Pour finir, KAL a été conduit au parquet pour fraude à l’examen et publication de données à caractère personnel en bande organisée sur Internet. Ses complices sont activement recherchés et leurs arrestation fera objet de publication.